banner - fr

This Website |
This Video |

A l’époque où résidait le Temple de Dieu à Jérusalem, chaque famille devait apporter une contribution d’une valeur d’un « demi Shekel » en argent pour assurer son entretien quotidien. Aujourd’hui, après dix ans de travail qui nous ont permis de découvrir les secrets archéologiques enterrés dans le sol du Mont du Temple, notre projet est arrivé à un moment crucial : les centaines de milliers d’artéfacts que nous avons découverts doivent être étudiés et publiés. Le Projet archéologique du Mont du Temple (TMPS) se tourne maintenant vers ses supporters pour que ceux-ci l’aident à trouver un financement pour ce travail important. Vous qui soutenez notre effort et en comprenez l’importance, vous saisirez sans doute cette chance de participer au processus de révélation du passé glorieux de Jérusalem en contribuant de votre « demi Shekel » symbolique.

innder banner

Le Projet archéologique du Mont du Temple est un microcosme

Le Mont du Temple représente depuis des millénaires un site sacré pour les religions monothéistes du monde. Ce site se trouve depuis 1.300 ans sous la responsabilité des autorités musulmanes. En raison des sensibilités politiques et religieuses, aucune fouille archéologique méthodique n’a été permise sur le site. En 1967, après la guerre des six jours, Israël a cédé le contrôle du Mont du Temple à l’administration du Waqf, organisation  en charge des sites musulmans.

La loi israélienne exige qu’avant  toute construction sur un site archéologique, des fouilles de sauvetage soient entreprises. Mais en 1999, dans le cadre de la construction de l’entrée d’une nouvelle mosquée, l’administration du Waqf a illicitement creusé une grande fosse sur le Mont du Temple, ignorant la loi. A peu près 400 camions ont déversé 9000 tonnes de terre et de gravats remplis d’artéfacts dans la vallée du Cédron, à quelques kilomètres de là.

Des engins de chantier utilisés pour creuser une nouvelle entrée vers les « Écuries de Salomon » (Novembre 1999). Ce travail a été effectué sans inspection archéologique. 9000 tonnes de terre riche d’anciens artéfacts ont été déplacées de leur site originel.

Deux archéologues, le docteur Gabriel Barkay et Zachi Dvira ont vite compris que ces gravats contenaient des informations d’une importance primordiale pour l’étude de  l’histoire du Mont du Temple. Ceci bien qu’ils aient été arrachés si brutalement de leur contexte archéologique.

En 2004 ils ont saisi l’occasion pour établir le Projet archéologique du Mont du Temple (TMPS). Le but était de sauver les artéfacts anciens en tamisant la terre déplacée, et de mener une recherche qui accroitrait le savoir existant concernant l’histoire et l’archéologie du Mont du Temple.

Ce projet est devenu une activité éducative, puisque plus de 150.000 personnes ont pris part au travail pendant ses dix ans d’activité. C’est un nombre sans précédent dans aucun projet archéologique au monde. Cet intérêt enthousiaste témoigne de l’importance que revêt le Mont du Temple aux yeux du public mais aussi de l’importance de la découverte de ces antiquités. De plus, un site internet unique en son genre permet à tout un chacun de mettre en œuvre ses connaissances pour nous aider à identifier des éléments qui nous posaient des problèmes d’identification. Cette participation d’un public intéressé, exceptionnel dans l’histoire de l’archéologie, s’est révélée d’une importance primordiale pour l’exécution et le développement du projet.

Cette idée est exprimée de manière vivace dans le livre des Psaumes :

« Tu te lèveras, tu prendras Sion en pitié, car il est temps de lui faire grâce: l’heure est venue! Car tes serviteurs affectionnent ses pierres, et ils chérissent jusqu’à sa poussière. » (Psaumes 102 :14-15)

Nous vous invitons à présent à participer aux étapes suivantes de cette initiative, en soutenant et subventionnant l’analyse et la publication des découvertes du projet.

Les anciens artéfacts trouvés dans le cadre du projet  nous fournissent,  en tant que chercheurs, des informations précieuses précédemment inaccessibles, puisque le Mont du Temple n’a jamais été fouillé. La plupart de ces artéfacts peuvent être identifiés et datés bien que la terre ait été déplacée de son contexte. Nous avons développé de nouvelles technologies afin d’étudier les découvertes, et appliqué des méthodes quantitatives et analytiques avancées pour interpréter la signification de la distribution de ces découvertes dans la masse de débris.

Qu’avons-nous trouvé jusqu’à présent ?

Chaque seau de terre que nous tamisons contient des artéfacts de presque toutes les périodes depuis l’inauguration du site il y a presque 3,000 ans. Les catégories les plus fréquentes sont les tessons de poterie, les tessons de récipients en verre, les objets en métaux, les os d’animaux, les pierres taillées et les tesselles de mosaïque.

D’autres découvertes fascinantes ont été faites, comme des tessons de récipients en pierre, des bijoux, des perles, des figurines en terre cuite, des pointes de flèches et autres armes, des poids de balances, des accessoires de mode, des dés à jouer, des incrustations d’os et de coquillages, des décorations de meubles, des objets en os et en ivoire et des fragments d’inscriptions sur pierre ou sur poterie.

Various pieces of jewelry from different periods. Materials include semi-precious stones, glass, bronze, silver and gold.

Pièces de bijoux de différentes époques. Les bijoux sont composés de différents matériaux comme des pierres semi-précieuses, de la pierre, du verre, du bronze, de l’argent et de l’or.

Nous sommes aussi en présence de vestiges architecturaux, comme des fragments de colonnes et leurs chapiteaux, des fragments d’Opus tesselatum, des plaquettes d’Opus sectile, des morceaux de fresque et du carrelage lustré.

Le projet archéologique du Mont du Temple a révélé jusqu’à présent plus de 5,000 pièces de monnaie, depuis les  minuscules pièces en argent datant du IVème siècle av. l’ère chrétienne, jusqu’aux monnaies frappées aux temps modernes. Quelques-unes sont très rares et particulièrement intéressantes, comme le « demi Shekel » argenté présenté plus en détail ci-dessous.

Sélection de pièces de monnaie de l’époque du second Temple.

Une pointe de flèche en bronze datée du Xème siècle av. l’ère chrétienne, pendant le règne du roi Salomon. On trouve rarement des pointes de flèche de cette époque, et elle peut représenter un témoignage de la présence d’une force armée à cette époque à Jérusalem et sur le Mont du Temple.

De l’époque du premier Temple (1000-586 av. l’ère chrétienne, depuis le roi David à la destruction du Temple) nous avons découvert en abondance des tessons de poterie de différents récipients comme des bols, des bocaux et des cruches, ainsi que des calices, des crécelles et des figurines en terre cuite (principalement des animaux à quatre pattes, mais aussi des statuettes féminines humaines). D’autres découvertes de cette période incluent des balles de fronde, des poids de pierre , une pointe de flèche en bronze de l’époque du roi Salomon, et une autre rare pointe de flèche en bronze utilisée par l’armée babylonienne lors de la destruction du premier Temple.

Les artéfacts inscrits incluent des ostraca (tessons de poterie utilisés comme support d’écriture) et des empreintes de sceaux en argile (bulles). Une des bulles porte les noms hébreux …ליהו et אִמֶר, qui signifie « (appartient à) […]lyahu (fils d’) Immer ». Immer était le nom d’une famille de Prêtres lévites mentionnée dans le livre de Jérémie et dans les livres des Chroniques.

Une bulle du VIIème siècle av. l’ère chrétienne portant une inscription en hébreu ancien. Cette empreinte de sceau est la première inscription en hébreu trouvée sur le Mont du Temple, et représente un témoignage de l’activité administrative du premier Temple.

Cette empreinte de sceau est la première inscription en Hébreu trouvée sur le mont de Temple, et elle témoigne directement des activités administratives du premier Temple.

D’autres découvertes incluent un sceau conique du temps du roi Salomon représentant deux animaux, une pierre noire représentant une gazelle et un sceau fait de lapis lazuli.

Durant l’époque du second Temple (515 av. l’ère chrétienne à 70 de l’ère chrétienne), le Temple et son esplanade ont subi une série de projets de construction. Les travaux principaux ont été effectués pendant le règne du roi Hérode et de ses descendants. Les découvertes de cette époque comprennent un nombre important de tessons de poterie, en particulier de marmites, et beaucoup d’ossements de bétail. Ceux-ci peuvent être liés aux pèlerinages importants décrits dans les sources écrites. Le tamisage a aussi extrait des fragments de pièces architecturales qui pourraient être des vestiges de portiques somptueux qui encerclaient le Mont du Temple, et peut-être même des vestiges du Temple lui-même !

Une des découvertes les plus éclairantes est une collection de plus de mille fragments de pavement de pierre de différentes formes, tailles et couleurs.

Un fragment de frise minutieusement décoré. Il s’agit d’un motif de feuille d’acanthe, typique de l’architecture hérodienne. La pierre porte des marques de brûlure, et pourrait provenir du Temple lui-même !

Ceux-ci ont été identifiés comme des plaquettes utilisées dans une technique romaine de pavage connue sous le nom Opus sectile. Cette technique consiste à juxtaposer les plaquettes pour former des motifs géométriques. Flavius Josèphe témoigne dans ses écrits de cette technique utilisée pour la décoration de la cour qui entourait le Temple :

Toute la partie qui était à découvert était pavée de pierres différentes, aux couleurs variées. (Guerre des juifs V, 5:2).

Cette description est tout à fait compatible avec nos découvertes, et nous permet de suggérer une reconstruction du sol du Mont du Temple.

Nous avons récupéré des pointes de flèches romaines, utilisées probablement durant le siège qui a précédé la destruction du Temple. La terre tamisée contient une quantité importante de cendre, témoignage des incendies répétés de l’ampleur de la destruction romaine.

Des pointes de flèches de l’époque du second Temple. Notez un projectile de catapulte (en bas à droite), utilisé précisément pendant les guerres contre les Juifs.

Une reconstruction suggérée du sol de la cour extérieure, d’après les descriptions de Flavius Josèphe et les plaquettes trouvées au cours du Projet archéologique du Mont du Temple.

Des pointes de flèches de l’époque du second Temple. Notez un projectile de catapulte (en bas à droite), utilisé précisément pendant les guerres contre les Juifs.

Nos découvertes datées de la fin de l’époque romaine en Palestine (70 à 324de l’ère chrétienne) ne sont pas aussi abondantes que celles des autres périodes, mais reflètent le caractère païen de ce site sous contrôle romain. Il s’agit de figurines en argile, de monnaies, de pièces de jeux, et des restes témoignant de l’existence d’un atelier d’outils en os sur le site.

Des dés en os et en ivoire, typiques de la période romaine. La loi juive dans la Mishnah, datant de la même époque, disqualifie les joueurs de dés comme témoins en justice (Sanhedrim 24b).

La période de l’empire byzantin (324 à 638de l’ère chrétienne) est riche en vestiges archéologiques, comme des tesselles de mosaïque, des tuiles de toiture, des chapiteaux de colonnes corinthiennes, des palissades d’églises et de nombreuses monnaies. Des tessons de poterie, dont des lampes à huile, portent pour certains des inscriptions mal orthographiées, et d’autres sont décorés d’une croix, ou d’anses en forme de croix. Nous avons trouvé un grand nombre de crucifix et de pendentifs en forme de croix de styles et de matières différentes. Certains d’entre eux portent l’image de Jésus.

La richesse des découvertes pour cette époque remet en question l’hypothèse courante selon laquelle le Mont du Temple a été abandonné et était dénué de constructions pendant cette période.

Des fragments architecturaux en marbre et en calcaire datant de la période de l’empire byzantin.

Un pourcentage important de découvertes viennent de la première époque islamique (638 à 1099 de l’ère chrétienne). C’est durant cette période que le dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa ont été bâtis. Le dôme du Rocher a été construit par le Khalife Omeyyade Abd al-Malik ibn Marwan en 691 de l’ère chrétienne. Il a été conçu comme sanctuaire pour commémorer l’endroit du Temple de Salomon. Plus tard, en 705-714 de l67re chrétienne, son fils al-Walid ibn Abd al-Malik q construit la mosquée Al-Aqsa au côté sud du Harem al-Sharif, au-dessus des ruines d’une structure Byzantine.

Des tesselles de mosaïque dorées de la première époque islamique qui ont été retirées des murs extérieurs du dôme du Rocher à l’occasion de rénovations récentes.

Ces édifices ont été renouvelés à des périodes ultérieures. Dans le cadre de ces travaux des éléments architecturaux et des restants de construction ont été déversés à l’est du Mont du Temple. Ces rénovations ont pris place lorsque l’extérieur magnifique de mosaïque dorée a été remplacé par des carreaux lustré pendent le XVIème siècle de l’ère chrétienne et lorsque le carrelage du dôme de la chaîne a été remplacé aux temps modernes. Notre projet a découvert des dizaines de milliers de tesselles de mosaïque dorées provenant du dôme du Rocher, ainsi que de nombreux éléments architecturaux en marbre gravé appartenant à des structures différentes. Une partie de ces fragments architecturaux ont été utilisés dans des structures Omeyyades, bien qu’ils proviennent à l’origine de la période de l’empire byzantin ou même de l’époque du second Temple.

De plus, ont été rétablis de la poterie inscrite, des incrustations en nacre, de la bijouterie, des pièces de jeu, des poids inscrits en glass et en métal, un nombre important de monnaies (dont certaines en or), des fragments d’éléments architecturaux et des inscriptions sur pierre.

Les trouvailles du Projet archéologique du Mont du Temple contribuent  considérablement au savoir historique et archéologique concernant la période des Croisades (1099 à 1187 de l’ère chrétienne). Le Mont du Temple est associé à l’Ordre du Temple, de la même époque. La mosquée al-Aqsa servait de quartier général aux Templiers, et la substructure au sud-est du mont a été transformée en écurie pour leurs chevaux, nommée « Écuries de Salomon ». La terre tamisée sur le site du Projet archéologique du Mont du Temple a été déplacée de l’emplacement des « Ecuries de Salomon ». Nous avons donc trouvé un nombre considérable de débris témoignant de l’activité des Croisés, comme des pointes de flèche, des clous de fers à cheval, typiques de la cavalerie médiévale européenne. De plus, la collection la plus large et la plus variée de monnaies de cette époque jamais trouvées à Jérusalem a été découverte au Projet du Mont de Temple ; parmi eux ont été découverts de très rares monnaies ainsi qu’un médaillon de chevalier Templier unique en son genre. Les découvertes de cette époque incluent aussi des pendentifs de croix chrétiennes, de la poterie et des vestiges de structures architecturales. Un grand nombre de plaquettes Opus sectile qui ont été installés dans le dôme du Rocher et démantelés à des périodes ultérieures ont été rétablis, nous permettant ainsi de reconstruire le carrelage raffiné du dôme durant la période des Croisades.

Des clous de fers à cheval de l’époque des Croisades. Ces clous confirment la présence des chevaux de l’Ordre du Temple qui ont été logés dans les « Ecuries de Salomon ».

Nous avons trouvé de nombreux éléments architecturaux originaires des époques islamiques post-Croisades (1187 à 1917), notamment des carreaux dorés utilisés par le Sultan Soliman le Magnifique pour remplacer les petites tesselles de mosaïque en verre qui décoraient les murs extérieurs du dôme du Rocher. De plus, des milliers de monnaies des périodes mamelouk et ottomane contribuent considérablement à la recherche numismatique concernant cette époque. Ceci concerne aussi le nombre élevé de tessons de poterie de cette époque, que nous avons l’intention de publier en grand détail. D’autres trouvailles de cette époque incluent de nombreuses pièces de bijoux, des articles de mode, des badges et des insignes militaires, des balles de mousquet, un très grand nombre de pipes à tabac ottomanes et plus encore.

Des sceaux personnels en bronze de l’époque ottomane. L’un d’eux porte le nom de Abd al-Fattah al-Tamimi grand Mufti de Jérusalem au début du XVIIIème siècle.

Le projet archéologique du Mont du Temple est incontestablement une source féconde et sans précédents de connaissance du Mont du Temple. Les artéfacts archéologiques qui étaient enfouis dans la terre à son emplacement pendant des millénaires peuvent aujourd’hui être analysés scientifiquement et publiés pour la première fois. Les résultats de ces efforts pourront éclairer le passé du Mont du Temple, permettre de mieux connaître ses constructeurs et destructeurs, ses significations sociales et religieuses, ses conquérants et défenseurs. Aujourd’hui, après dix ans d’existence du projet, à peu près la moitié de la terre retirée du Mont du Temple a été tamisée. Le projet se poursuit avec d’autant plus de motivation que d’autres artéfacts attendent encore d’être mis au jour.

Quelle est l’importance du Mont du Temple et de cette recherche ?

Car ma maison sera dénommée Maison des prières pour toutes les nations. (Isaïe 56 :7)

Le Mont du Temple est un lieu sacré pour plus de la moitié de la population du monde. D’après la Bible, c’est le lieu où terre et cieux se rejoignent. Il est le lieu où résidait le Temple, qui avait comme objectif de représenter le centre de toutes les facettes de la vie religieuse et de la vie nationale. Il était le point d’ancrage d’où la parole de Dieu se répartissait dans le monde entier. Aujourd’hui il représente le plus sacré des sites du judaïsme, où résidaient les deux Temples, et reste toujours aujourd’hui le point focal des prières juives. Pour les chrétiens, ce site est le lieu du Temple que connaissait Jésus. Le Mont du Temple est aussi le troisième des sites sacrés pour l’Islam, le lieu du dôme du Rocher et de la mosquée Al-Aqsa. Tout ce qui se produit au Mont du Temple résonne dans le monde entier.

Malgré son évocation abondante dans la Bible et dans d’autres sources historique majeures, le Mont du Temple demeure une énigme. Les sensibilités politiques liées à ce site ont empêché toute fouille archéologique de son sol. L’absence de données archéologiques laisse de nombreuses questions non résolues, sujets de nombreux débats académiques.

Carte de la vielle ville de Jérusalem montrant les régions de fouilles principales effectuées durant les 150 dernières années. Notez le grand rectangle vide représentant le Mont du Temple, où aucune fouille systématique n’a jamais été effectuée.

Le Projet archéologique du Mont du Temple est la seule institution qui ne soit jamais arrivée aussi près de ce que pourrait être une fouille sur le Mont du Temple même. Pendant ses dix ans d’activité les découvertes de ce projet représentent les premières données archéologiques provenant du sol du Mont du Temple. Nous espérons que la publication des résultats de notre travail apportera un meilleur éclairage sur la longue histoire de ce site sacré, et contribuera à la résolution d’une grande partie des débats scientifiques.

Ainsi, un certain nombre de chercheurs doutent que le Mont du Temple ait été  annexé à Jérusalem durant le Xème siècle av. l’ère chrétienne (période du roi Salomon). Ils suggèrent que Jérusalem n’était pas une ville capitale, mais un petit village. Nos découvertes contredisent cette assertion minimaliste et confirme le récit biblique concernant Jérusalem à cette période.

Malheureusement, relativement peu de fouilles ont réussi à produire une publication scientifique de leurs découvertes. Les découvertes non publiées n’ont qu’une importance limitée pour la recherche archéologique. C’est comme si elles n’avaient jamais été trouvées. Nous ne pouvons permettre que les découvertes d’un site si important subissent ce sort.

De plus, aujourd’hui, les conflits et débats concernant le Mont du Temple résultent principalement d’ignorance ou de désinformation. C’est le bout de terre le plus disputé de la planète. Bien que l’existence des temples juifs ne soit pas contestée par les chercheurs (musulmans compris), durant les dernières décennies des dirigeants palestiniens musulmans ont avancé de nouvelles prétentions remettant totalement en question l’existence des premier et second Temples sur le site. Nous espérons que les publications des découvertes du Projet archéologique du Mont du Temple permettra un dialogue plus instruit et aidera à réduire les conflits politiques. Si l’ignorance nourrit plus de conflits et de disputes, le savoir aide à mieux communiquer.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre appui à des efforts qui permettront de porter l’histoire du Mont du Temple, site si essentiel pour des millions de personnes dans le monde, à la connaissance générale. Ainsi vous nous aiderez à empêcher à ces artéfacts et à leur histoire de retomber dans l’oubli à cause de constructions sauvages et illégales.

Quelles sont nos exigences budgétaires ?

Plus d’un demi-million d’artéfacts attendent d’être traitées et analysées dans notre laboratoire. Leur étude et leur publication représentent des tâches colossales qui requièrent l’assiduité et l’expertise de nombreux chercheurs. La gestion du site de tamisage est actuellement financée par l’association Ir David, mais nous manquons de fonds pour la recherche et la publication des découvertes. Cette somme nous aidera à accomplir les missions suivantes :

• Une évaluation scientifique incluant une datation par le carbone 14, une analyse minéralogique, la préservation des artéfacts, une analyse statistique informatisée et une exploration des données (data mining) typologique comparative. Ces activités exigent une expertise sophistiquée et du matériel de laboratoire hautement spécialisé, qui représentent la partie la plus coûteuse de notre travail.

• Une photographie de studio haute résolution, un scanner laser 3D, du dessin scientifique, la catégorisation et la classification, la compilation et l’édition, et enfin l’impression du rapport préliminaire. La qualité du contenu de ce dernier déterminera la valeur scientifique de nos rapports finaux.

• La gestion du laboratoire.

25

Que signifie « La campagne du demi-shekel »?

Le projet archéologique du Mont du Temple incarne l’esprit de bénévolat et de prise de responsabilité pour des causes publiques.

Si vous êtes toujours en train de lire ce texte, il est clair que vous comprenez l’importance de notre projet, et que vous partagez notre engagement pour l’avenir du mont de Temple.

A l’époque du second Temple, chacun exprimait son engagement en contribuant annuellement un demi-shekel d’argent pour subventionner la gestion du Temple. Cette taxe était inspirée par l’obligation biblique mentionnée dans le livre de l’Exode :

Quand tu feras le dénombrement général des enfants d’Israël, chacun d’eux paiera au Seigneur le rachat de sa personne lors du dénombrement (…). Ce tribut, présenté par tous ceux qui seront compris dans le dénombrement, sera d’un demi-shekel, selon le poids du sanctuaire; (…) la moitié sera l’offrande réservée au Seigneur. (Exode 30 :12-13)

Au  temps du second Temple on utilisait une pièce d’un demi-shekel en argent, spécialement frappée au Mont du Temple, pour payer la taxe. Nous avons la chance d’avoir identifié une telle monnaie, frappée durant la première Grande Révolte Juive contre les Romains (66-67de l’ère chrétienne) ! Cette rare trouvaille, véritable demi-shekel d’argent, nous a conduits à lancer notre Campagne du demi-shekel, à travers laquelle chacun peut participer au travail de découverte de l’histoire méconnue du Mont du Temple.

Une pièce rare d’un demi-shekel en argent qui a été découverte au cours du tamisage. Notez le calice du Temple sur lequel est apposée la lettre aleph, signifiant « Année 1 ». Sur le pourtour sont gravés les mots « demi-shekel ». Au revers de la pièce, une branche portant trois grenades est entourée par les mots « Jérusalem la Sainte ». Ce type de pièce était utilisée pour le paiement annuel de la taxe du Temple, d’après le commandement du le livre de l’Exode 30 : 12-15.

La valeur actuelle du demi-shekel peut être calculée en calculant son pouvoir d’achat durant l’époque biblique. Le shekel biblique utilisé au tabernacle valait 20 gera. Le gera représentait à l’époque le salaire quotidien d’un ouvrier. Un demi-shekel représente donc dix jours de salaire d’un ouvrier de la classe moyenne.

Combien gagnez-vous en dix jours de travail ?

Un Poids de quatre gera qui a été trouvé durant le tamisage de la terre du Mont du Temple (période du premier Temple)

Nous ne nous attendons pas forcément à recevoir de telles sommes de chacun. Mais nous espérons que vous serez inspirés par l’idée que chacun peut contribuer à subventionner notre cause dans  une certaine mesure. Les personnes qui partagent notre intérêt pour l’avenir du Mont du Temple peuvent prendre part au travail de redécouverte de ses trésors enfouis en contribuant leur propre demi-shekel.

Que pourrai-je faire d’autre pour soutenir le projet ?

Sans forcément contribuer un demi-shekel, vous pouvez aider en partageant ce site internet et ses vidéos sur les réseaux sociaux – Facebook ou Twitter. Faites connaître à votre communauté le Projet archéologique du Mont du Temple pour nous aider à donner une voix à l’histoire jusqu’à présent cachée d’un des sites les plus sacrés au monde.

Nous vous encourageons à visiter le site de tamisage au parc national Emek Zurim à Jérusalem, si vous ne l’avez pas encore fait, et d’y amener vos amis. Joignez-vous à nous pour faire l’expérience émouvante de la récupération des anciens débris du Mont du Temple. Cliquez ici pour plus d’information.

Le projet archéologique du Mont du Temple dans les médias

Trouvez ci-dessous des liens vers de nombreux rapports concernant le Projet archéologique du Mont du Temple, rapport qui ont apparu durant les années dans les médias et sont accessibles en ligne.

Smithsonian Magazine

National Geographic Magazine

Jerusalem Post

Israel Hayom

AP

VOTRE contribution dun demi-shekel nous aidera à révéler l’histoire du Mont du Temple. Votre aide est d’une importance vitale. Contribuez au projet aujourd’hui.
logos small and spaced out

Translated by Rivka Dvira

Arthur Harris
2 années ago
$20
United States  CO
Colorado Springs
Deirdre Cripps
2 années ago
$50
United Kingdom  Dorset
Broadstone
Hal Safran
2 années ago
$10
United States  NY
Great Neck
Hidden
2 années ago
₪18
Israel
חדרה
Robert Sinnett
2 années ago
$50
United States  Ohio
Marietta
Deborah Hand
2 années ago
$50
United States  TX
Bonham
Morris Chalick
2 années ago
$50
United States  DC
Washington
alexander verbitsky
2 années ago
$50
United States  ny
new york
Heidi Rothberg
2 années ago
$120
United States  Colorado
Allenspark
Laurie Beaty
2 années ago
$50
United States  NC
Huntersville
Linda Lester
2 années ago
$120
United States  OH
Centerville
Hidden
2 années ago
$20
United States  WA
Bingen
Steve Henkin
2 années ago
$18
United States  PA
Cranberry Twp.
Lelia Dowd
2 années ago
$15
United States  PA
Saylorsburg
Kenneth Black
2 années ago
$10
United Kingdom  Essex
Ilford
Lauri&Helen Weissman
2 années ago
$50
Finland  N/A
Kerava
Hidden
2 années ago
$50
United States  NY
Long Island City
Hidden
2 années ago
$10
United States  IA
Council Bluffs
Irving Cohen
2 années ago
$10
United States  NY
New York
Shirley Temple
2 années ago
$50
Australia  Queensland
Caboolture
ajouter un commentaire

January 11th 2016

The Half-Shekel Campaign – Summary and Conclusions

First and foremost, we would like to express our deep gratitude to all those who answered our call and donated to the project and helped disseminate the Campaign. YOUR SUPPORT IS TRULY APPRECIATED. Thank you letters and gifts will be mailed shortly.

Our” Half-Shekel” campaign was launched on September 1st 2015 and lasted for four months. The Temple Mount Sifting Project is all about involving the community, and this campaign was the first time we invited the public to partake in helping fund the project. We chose the crowd funding approach, even though we didn’t know what to expect. This kind of platform, when used by non-profit organizations, is often used to help fund and promote social, medical or political causes, and usually not used for scientific research, let alone for archaeological research although many people find interest and value in it, they still prefer to donate to other causes.

We produced a video with an attempt to tell the story of the sifting project in an interesting and touching way for those who are less-acquainted with the story of the Temple Mount, its history and archaeology, as well as for those who are well acquainted and even for trained archaeologists. We knew that a short video would be essential for it to   become viral, but we weren’t successful   in finding  a way to  consolidate  the story of the project  in addition to explaining our financial needs to the non-aquatint in less than 7 minutes although we managed to have the Hebrew version shorter (5 min).

Eventually the Hebrew video became viral to some extend on Facebook and managed to reach 20 thousand people quite quickly with almost no paid promotion (a total of 27 thousand on both Facebook and YouTube). The English version, which was also available with translation subtitles in many languages, was less successful and eventually reached 50 thousand people (16 thousand people have visited the Half-Shekel Campaign website and more than 270 of them have donated. During the time of this campaign, we eventually managed to raise $35,440.  The donations came mainly from English speaking countries and from Israel, but also from distant parts of the world such as Brazil, Chile, Singapore and other places.

A short while after the inception of the campaign, the political conflict concerning the Temple Mount became a hot topic in the media, and we weren’t sure if it detracted or motivated support of the campaign. We prefer avoiding politics   as much as possible, especially since we are dealing with the most politically sensitive site in Israel, although certain aspects of our research may unavoidably have some political implications. The website has also been translated into Arabic, and attracted a relatively large percentage of visits from Arabic speaking countries, surprisingly, we received only few malicious comments, while hundreds of visitors shared the website and clicked like. Perhaps the scientifically oriented nature of the text helped to some extend to reduce the conflict fed by decisive and ignorant historical claims.

We are still far from reaching the project’s needs, and our funding efforts will proceed. This website will be maintained as a permanent funding website, and we will continue promoting it in various other ways.

You are all invited to continue supporting the project by sending a recurring donation and by sharing the websites of the Temple Mount Sifting Project.

With much gratitude,

Gabriel Barkay and Zachi Dvira

 

January 1st, 2016

The campaign is over. Thank you all for your donations and for distributing this website. We will publish a campaign summary in the coming days.

We will send out the all gifts within the coming month.

Donations could still be done on this website (with gifts) or through our weblogs. This website will be redesigned to a permanent fund raising website.

For further updates about the project please visit our weblogs.

 

Happy New Year

The Temple Mount Sifting Project

 

December 27, 201

In three days we’re about to end our current phase of our crowd funding campaign. After that this website will be converted to a permanent website for donations to the Sifting Project. This campaign has been running for the last four months and has managed to reach 75 thousand people who have watched the campaign video (English 47,914; Hebrew: 27,452). The campaign brought about 16,500 visitors (unique visits) to this website. Since our last update we have doubled the Facebook shares, especially in Arabic and Portuguese (see table below), and currently more 3400 people have shared this website! Thank you all!

Up to this point we managed to raise in this campaign $20,676 by 257 donors (the total sum on the website includes also direct donations that were received recently and were not achieved via this campaign). We are pleased to see that we managed to receive support from all corners of the world.

In our next update we will provide a summary to this campaign and details about the phase.

See below the statistics for more detailed and interesting results:

 

Top Website Visitors by Country

——————————————– 

Country Website Visitors Frequency (1 per x Internet Users)
Israel 4,962 1,195
Jordan 526 6,417
Pal. Authority 133 9,774
Iraq 143 18,937
Venezuela 594 24,492
El Salvador 51 34,173
Norway 124 39,483
Honduras 31 51,695
Ukraine 292 57,702
Canada 521 63,340
United States 4,446 68,203
Bolivia 52 76,357
Portugal 86 81,576
Netherlands 177 91,208
Hong Kong 63 91,291
Brazil 1,045 103,180
Australia 204 103,807
Turkey 285 124,066
Belarus 34 142,852
Austria 44 162,163

 

Top Donors by Country

——————————–

Country Donors Donors Percentage of Website Visitors
United States 116 2.6%
Israel 90 1.8%
Canada 11 2.1%
United Kingdom 8 2.4%
Australia 7 3.4%
Brazil 3 N/A
Italy 3 N/A
Norway 2 N/A
Austria 2 N/A
Belgium 2 N/A
Netherlands 1 N/A
Turkey 1 N/A
New Zealand 1 N/A
Singapore 1 N/A
Finland 1 N/A
Sweden 1 N/A
Germany 1 N/A
Mexico 1 N/A
Chile 1 N/A

 

Website Visitors by Language

—————————————–

Language Visitors
English 7,291
Hebrew 3,382
Spanish 1,286
Arabic 1,224
Russian 708
French 514
Turkish 338
Korean 274
Chinese-Traditional 153
Chinese -Simplified 126
Norwegian 182
Italian 207
Portuguese 454
German 127
Dutch The Netherlands 141
Farsi Iran 40
Hungarian 53

 

Facebook Shares by Language

—————————————–

Language FB Shares
English 2100
Arabic 353
Spanish 312
Portuguese 200
Hebrew 111
Russian 89
French 63
Turkish 36
Persian 32
Norwegian 19
Chinese (simplified) 19
Korean 16
Italian 16
Chinese (traditional) 12
Deutsch 11
Nederland 10
Hungarian (Magyar) 0
Total 3399

 

December 15, 2015: We are now capable of providing Tax-Deducible receipts from the U.K. as well.

December 12, 2015: See Report in Jerusalem Post: Byzantine-era potsherd from Temple Mount may contain engraving of holy site’s menorah

December 8, 2015:

Three months have passed since we launched the crowdfunding campaign; the current campaign is scheduled to end on Dec 31, 2015. Since we are still far from reaching our final goal, we will probably continue fundraising with this website, but change the format so it will suit an ongoing fundraising campaign and not one that is limited by time.

We would like to update you about several things that we’ve been working on. Many of you have probably already seen the news reports about the “Hezekiah seal” found in the Ophel excavations south of the Temple Mount, which were directed by Dr. Eilat Mazar. This seal impression was found in 2010 at our sifting facility in Tzurim Valley, when we assisted with wet-sifting earth from this excavation. Until recently, the reading of this bulla was ‘לחזקיהו … מלכיהו  (Hezekiyahu ?? Malkiyahu), but when Reut ben-Ariyeh, who studied the seal impressions from the Ophel excavation, noticed a dot between מלכ andיהו , and the unclear letter of the second name, the reading became clear: “Hezekiyah (son of) Ahaz King of Judah”. This is the first time that a Judean king seal or seal impression is found by a controlled archaeological excavation!  We are proud that the Temple Mount Sifting Project took part of this great discovery. Click here to read the press release.

We are about to publish a new article, based on finds from the sifting project, about reconstructing Crusader floors which were situated in the Dome of the Rock. This will be published on Dec 20th in an international conference at Haifa University marking 150 years of the PEF (Palestine Exploration Fund). (Click here to see the full program).

And one last thing for Chanukah – two days ago we published an image of a potsherd with an incised design of what appears to be the Temple Menorah; the potsherd is probably from the Byzantine period. What was the purpose of this drawing? What can we learn from it about the rabbinic medieval interpretation of the Menorah shape? These questions were sent out to our community of followers and supporters whose opinion we cherish. . You are welcome to add your suggestion or comment in our Facebook page or blog.

Happy Chanukah,

The Temple Mount Sifting Project

 

October 26, 2015:

When we launched the campaign 50 days ago, the Hebrew video immediately went viral and reached 10,000 people within three days, while the English video was less successful and reached 3,500 people. Up to date the videos were watched (30 sec views and more) on Facebook and YouTube by 43,797 people.  12,050 people have visited the website and 199 people have donated a total sum of $21,940. We intend to continue the campaign until the end of 2015.

The video has the potential to reach a very wide audience, especially these days when the Temple Mount is in the focus of the news. Since many ignorant comments are being heard in the media and distorted articles are published in major newspapers, this story and archaeological information is essential for establishing an educated debate.

The Temple Mount Sifting Project does not have a political agenda, and as open minded academic researchers we are open minded for any conclusion that can be deducted from the finds. We oppose ignorance. All scientific or academic research eventually serves humanity by helping us make better decisions. If the sifting project finds could help reduce tensions that are rooted by ignorance – we would be happy to serve this goal as well.

It is worthwhile to mention that about 15% of the website visitors are Arab speakers, and there are about 353 shares and hundreds of likes to the Arabic version of the website. It seems like the Arab world is very interested in this story.

 

October 25, 2015

When we launched the campaign 50 days ago, the Hebrew video immediately went viral and reached 10,000 people within three days, while the English video was less successful and reached 3,500 people. Up to date the videos were watched (30 sec views and more) on Facebook and YouTube by 43,797 people.  12,050 people have visited the website and 199 people have donated a total sum of $21,940. We intend to continue the campaign until the end of 2015.

The video has the potential to reach a very wide audience, especially these days when the Temple Mount is in the focus of the news. Since many ignorant comments are being heard in the media and distorted articles are published in major newspapers, this story and archaeological information is essential for establishing an educated debate.

The Temple Mount Sifting Project does not have a political agenda, and as open minded academic researchers we are open minded for any conclusion that can be deducted from the finds. We oppose ignorance. All scientific or academic research eventually serves humanity by helping us make better decisions. If the sifting project finds could help reduce tensions that are rooted by ignorance – we would be happy to serve this goal as well.

It is worthwhile to mention that about 15% of the website visitors are Arab speakers, and there are about 353 shares and hundreds of likes to the Arabic version of the website. It seems like the Arab world is very interested in this story.

 

October 12, 2015

Since our last update – with the organic exposure of the website and some paid ads – we tripled the number of visitors to the website. Up to this point we managed to raise $19,607 by 171 donors. The number of people who viewed the YouTube video (26,759 views) and those who visited the website (10,432 unique visitors) also increased.

There is great interest among Middle Eastern Arabs, leading to more than 300 shares and 500 likes of the Arab version of the website. We are still waiting to see who will be the first one among the Arab supporters to be courageous enough to make a donation.

In our last report Canada was first place but it has now been replaced by the United Kingdom with the highest percent of donors relative to website visitors, followed by Australia.

See below for more interesting results:

 

Top Video Views Frequency by Country*

Country Internet Users YouTube Video Views Frequency (1 per x Internet Users)
Israel 5928772 2630 2254
Palestine Authority 1300000 78 16667
El Salvador 1742832 77 22634
Canada 33000381 1450 22759
Jordan 3375307 146 23119
New Zealand 4162209 167 24923
Costa Rica 2511139 100 25111
Norway 4895885 182 26900
United States 303229759 11223 27019
Australia 21176595 684 30960
Puerto Rico 2027549 64 31680
Singapore 4453859 136 32749
Venezuela 14548421 430 33834
South Africa 24909854 666 37402
Paraguay 2005278 51 39319
Panama 1899892 43 44184
Guatemala 2716781 61 44537
Honduras 1602558 33 48562
Netherlands 16143879 317 50927
Finland 5117660 98 52221
Uruguay 2017280 37 54521
Iraq 2707928 49 55264
Philippines 39470845 624 63255
Ecuador 6012003 90 66800
United Kingdom 57075826 809 70551
Hungary 7388776 101 73156
Malaysia 12150362 164 74088
Bolivia 3970587 51 77855
Chile 11686746 135 86568
Hong Kong 5751357 64 89865
Poland 25666238 278 92325
Sweden 8581261 91 94300
Switzerland 7180749 72 99733
Denmark 5419113 53 102247
Belgium 9441116 91 103749
Colombia 25660725 223 115071
Argentina 24973660 217 115086
Ireland 3817491 33 115682
Dominican Republic 5072674 39 130069
Ukraine 16849008 125 134792

* Not including over 23,000 Facebook views. At this point we cannot access this data categorized per country from Facebook.

                                                     

Top Website Visitors by Country

Country Website Visitors Frequency (1 per x Internet Users)
Israel 2771 2140
Jordan 518 6516
Palestinian Authority 123 10569
Iraq 142 19070
Venezuela 590 24658
El Salvador 49 35568
Norway 83 58987
Ukraine 277 60827
Bolivia 52 76357
Portugal 77 91111
Canada 305 108198
United States 2,413 125665
Hong Kong 44 130713
Turkey 252 140313
Brazil 735 146698
Netherlands 104 155230
Australia 120 176472
South Korea 216 209788
Spain 163 214787
Austria 32 222974
Belgium 39 242080
Taiwan 64 291246
Italy 115 318208
France 131 423125
United Kingdom 126 452983
Egypt 74 544751
Mexico 61 834804
Germany 53 1353350
Russia 50 1688756
India 51 4768606

 

Top Donors by Country

Country Donors per Visitors Rate Donors
United States 3.4% 83
Israel 1.9% 53
Canada 3.0% 9
United Kingdom 4.8% 6
Australia 4.2% 5
Norway N/A 2
Italy N/A 2
New Zealand N/A 1
Netherlands N/A 1
Finland N/A 1
Chile N/A 1
Sweden N/A 1
Brazil N/A 1

 

Website Visitors by Language

Language Visitors
English 4,051
Hebrew 1,728
Spanish 1,231
Arabic 1,117
Russian 495
French 438
Turkish 299
Korean 299
Chinese-Traditional 123
Chinese -Simplified 123
Norwegian 118
Italian 108
Portuguese 106
German 79
Dutch The Netherlands 72
Persian 21
Hungarian 21

 

 Facebook Shares by Language

Language FB Shares
English 1500
Arabic 352
Spanish 152
Hebrew 111
Turkish 35
Persian 32
Russian 27
Norwegian (Norsk Bokmal) 19
Chinese (simplified) 19
Thai 16
Chinese (traditional) 12
French 9
Italian 6
Netherlands 3
German 2
Hungarian (Magyar) 0
Portugese 0

October 5, 2015

We realized that promoting this website will take longer than we expected, so we decided to extend the campaign until December 31st.

September 27, 2015

Jerusalem Post: Jewish history’s greatest archaeological crime

 

September 24, 2015

Rare 3,000-year-old King David era seal discovered by Temple Mount Sifting Project

See full report at our weblog: templemount.wordpress.com

See Media Reports at:

Jerusalem Post

Times of Israel

 

September 22, 2015 – Second Update

Until now the campaign has been going on with organic promotion, and soon we are going to promote the video and the website with paid ads and media news. Now is a good time to see how well we are doing.

Up to this point we managed to raise $17,085 by 116 donors. That’s not much when taking into account the number of people that viewed the video (15562 views) and those that visited the website (3440 unique visitors). It seems like people are really interested in this story, but only a small percentage choose to donate. Our goal is to reach 1 million video views which mean that in order to reach our goal we need to dramatically increase the exposure of the video and the website. We will continue to fundraise through philanthropic foundations and these donations will be marked as “direct” on the funders list.

Following are statistical tables that demonstrate how well the video and the website were received in various countries. We calculated frequencies in relation to each country’s population of internet users. This will allow us to compare our support among various countries.

As you can see below, after Israel, the Canadians have the best score – 1 per 37,931Canadians has seen the video. They also have the best donation rate (5.5% of website visitors). The website is also popular amongst Arab populations.

See below for more interesting results:

Top 20 Video Views Frequency

Country Internet Users Video Views Frequency (1 per x Internet Users)
Israel 5928772 1485 3992
Canada 33000381 870 37931
Norway 4895885 124 39483
New Zealand 4162209 94 44279
United States 303229759 5948 50980
Australia 21176595 413 51275
South Africa 24909854 481 51788
Palestinian Authority 2000000 38 52632
Singapore 4453859 80 55673
Puerto Rico 2027549 30 67585
Finland 5117660 72 71079
Iraq 2707928 29 93377
Netherlands 16143879 169 95526
United Kingdom 57075826 522 109341
Poland 25666238 229 112080
Malaysia 12150362 88 138072
Sweden 8581261 59 145445
Philippines 39470845 247 159801
Belgium 9441116 59 160019
Hong Kong 5751357 35 164324
Switzerland 7180749 39 184122


Top 25 Website Visitors

Country Website Visitors Frequency (1 per x Internet Users)
Israel 1283 4621
Palestinian Authority 111 18018
Iraq 134 20208
Norway 67 73073
Jordan 21 160729
Canada 128 257815
Australia 82 258251
United States 1026 295546
Egypt 67 601665
Switzerland 10 718075
United Kingdom 68 839350
Netherlands 19 849678
Italy 36 1016499
Mexico 50 1018461
Colombia 17 1509454
Argentina 14 1783833
Poland 14 1833303
Spain 16 2188142
France 23 2409973
Germany 24 2988648
Russia 26 3247607
Brazil 13 8294064

 

 Top Donors

Country Donors per Visitors Rate Donors
United States 3.62% 43
Israel 2.11% 41
Canada 5.48% 8
United Kingdom 3.90% 3
Finland 14.29% 2
Chile 16.67% 1
Sweden 14.29% 1
New Zealand 10.00% 1
Brazil 6.67% 1
Netherlands 5.00% 1
Italy 2.33% 1
Norway 1.20% 1
Australia 1.20% 1

 

Website Visitors by Language

Language Visitors
English 2028
Hebrew 512
Arabic 408
Spanish 180
French 83
Norwegian 89
Russian 93
Italian 76
Portuguese 14
Chinese – Simplified 16
Chinese – Traditional 27
German 13
Dutch 8
Persian 9
Hungarian 8
Korean 8
Turkish 7

 

Facebook Shares by Language

Language FB Shares
English 799
Spanish 149
Arabic 116
Hebrew 81
Persian 32
Russian 19
Norwegian 19
Italian 4
Chinese (traditional) 4
Chinese (simplified) 1
Turkish 1
German 0
French 0
Dutch 0
Hungarian (Magyar) 0
Portuguese 0
Korean 0

 

August 31st 2015. First Update

The website was launched on September 1st, and will end on November 27th, 2015. It is currently available in 17 languages! To the best of our knowledge no such crowdfunding campaign – addressing such a wide audience – has ever taken place, and we are also not aware of any archaeological projects that have used this funding method.

The idea to “crowd fund” the Temple Mount Sifting Project was originally suggested by Aran Yardeni about a year ago. He claimed that raising funds in this method would best suit our project, which allows the public to take an active role. The more we thought about it, we realized that in addition to the funding aspect, a crowd funding campaign can be a great tool through which to gain public exposure for the story of the Temple Mount and the Sifting Project.

We quickly realized the high potential of this campaign, and decided to translate the contents to many languages. . We believe that this cause is universal, and are very curious to see how this campaign will be received around the world.

The texts were mostly translated by volunteers. Please let us know if you notice any errors or have any suggestions. We also welcome volunteers who can translate the website to additional languages.

This page will continuously update developments in the campaign, as publish data concerning the exposure and donations from the various countries. Please stay tuned.

Now, let’s see who will gain the title of “‘the first donor on the website Wall of Fame’”.